Newsletter

Accès membre MSW

Le “takeover” : quand certains musées proposent aux artistes de les exposer virtuellement sur Instagram

En matière d’acquisition et de fidélisation de publics grâce à des contenus inédits, le numérique offre des possibilités insoupçonnées. Certains grands musées ont eu l’idée de proposer à leurs artistes d’être non pas hébergés traditionnellement au sein de leurs structures mais bien d’être exposés virtuellement sur Instagram. Qu’on aime ou pas ce type d’initiatives, il serait négligeant de nier l’importance que revêtent les réseaux sociaux pour la génération Z.

Récemment, le Musée d’Orsay accueille en résidence virtuelle l’artiste Jean-Philippe Delhomme sur son compte Instagram. Chaque semaine, il sera invité à poster un dessin inédit mettant en scène les artistes exposés au musée. Comme l’explique Laurence des Cars, la présidente du Musée d’Orsay, “[…] l’idée n’est pas de désacraliser les œuvres, mais plutôt d’attirer l’attention sur la biographie d’un artiste, les enjeux ou la nouveauté d’une peinture”. Elle ajoute que “[…] cette résidence est purement virtuelle. Même s’il viendra fréquemment au musée pour s’imprégner de l’ambiance et collecter des informations, le dessinateur, qui vit entre la France et les États-Unis, n’installera pas de studio ou d’atelier au musée d’Orsay. Mais il sera mis en avant chaque semaine sur le réseau social, le tout pendant un an”.

Cette pratique semble inédite mais est en fait déjà bien répandue, notamment dans la photo et l’art contemporain. Elle a d’ailleurs un nom : le “takeover“, qui signifie que quelqu’un d’autre que le propriétaire habituel d’un compte Instagram en prend les commandes. Dans le secteur muséal, la première initiative du genre remonte à 2017 lorsque le LACMA, musée d’art contemporain de Los Angeles, avait accueilli sur son compte l’artiste Guadalupe Rosales qui mène un travail d’archiviste numérique. En France, plusieurs institutions ont déjà proposé ce type d’actions, notamment le Jeu de Paume, lieu dédié à la photographie et à la vidéo, La Maison européenne de la photographie ainsi que le Musée d’art contemporain (MAC) de Lyon.

En conclusion, le “takeover” permet aux institutions culturelles de transformer un outil de communication en plateforme de création artistique.

 

Pour consulter la source de cet article, suivez le lien ci-contre

La photo utilisée est un cliché de l’artiste JR tirée de cet article.

Devenez membre MSW

Profitez de nos nombreux services et conseils !

En savoir plus

Agenda

Oct 2020
lmmjvsd
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1