Newsletter

Accès membre MSW

L’Arabie saoudite se tourne vers le tourisme culturel pour diversifier ses revenus

Dans un souci de sortir peu à peu de la dépendance saoudienne à la vente du pétrole, Mohammed ben Salmane, prince héritier du royaume, ambitionne de développer le tourisme culturel, notamment dans la région de l’oasis de Al-‘Ula au nord de la Province de Médine. Cette vallée regorge en effet de vestiges archéologiques et épigraphiques tandis que le site archéologique classé UNESCO de Madâin Sâlih se situe à 20 km de l’oasis. Si la région est aussi riche du point de vue archéologique, c’est parce que Al-‘Ula et la ville du même nom sont en fait situées sur la route de l’encens reliant Pétra au Hedjaz (Médine, La Mecque). Sur le même modèle qu’à Pétra, les Nabatéens y ont construit, il y a deux mille ans, 138 tombeaux rupestres monumentaux

Pour parvenir à dynamiser le tourisme, le prince héritier envisage de créer un immense parc naturel, touristique, archéologique et culturel d’une superficie équivalente à la Belgique. Le développement du site serait confié à la France, l’hexagone ayant notamment signé en avril 2018 un accord prévoyant la création de l’Agence française pour le développement d’Al-Ula – financée par des fonds saoudiens et présidée par Gérard Mestrallet – impliquant plusieurs institutions culturelles françaises (Louvre, Opéra de Paris, Fémis…).

Outre une augmentation du tourisme, les secteurs de l’ingénierie culturelle, de la recherche et de la muséographie profiteraient également du projet.

Actuellement, l’Institut du monde arabe accueille jusqu’au 19 janvier 2020 une exposition consacrée à la vallée d’Al-Ula et à ses merveilles archéologiques.

 

Pour en savoir plus, consultez l’article du journal La Croix en suivant le lien ci-contre.

 

Devenez membre MSW

Profitez de nos nombreux services et conseils !

En savoir plus

Agenda

Nov 2019
lmmjvsd
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1