Newsletter

Accès membre MSW

La chimie au service de l’histoire de l’art et l’archéologie

Dans le cadre du colloque « Transmission » organisé par l’Université de Strasbourg et l’IUF et prévu les 28, 29 et 30 mai prochains, le journal The Conversation a publié un article très intéressant sur l’analyse des substances organiques en histoire de l’art et en archéologie.

“Les scientifiques réalisent pour cela des analyses chimiques grâce à une technique appelée spectrométrie de masse adaptée au contexte archéométrique. Il s’agit d’identifier précisément la structure des molécules présentes dans le matériel. L’échantillon étudié devient ainsi un document pouvant être lu comme on consulterait un texte ancien. Une empreinte moléculaire constituée de molécules diagnostiques va lui être associée. Elle va non seulement permettre de caractériser les substances naturelles présentes et le processus de fabrication du matériau, mais également permettre de s’informer sur les conditions environnementales. De plus, cette caractérisation fine rend possible l’évaluation des degrés de préservation et l’identification des processus d’altération : ainsi, ces données conduisent à une meilleure conservation et restauration des objets”.

Consultez l’article complet du journal The Conversation en suivant le lien suivant.

Devenez membre MSW

Profitez de nos nombreux services et conseils !

En savoir plus

Agenda

Oct 2018
lmmjvsd
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4